eudemonisme, protrait d'Aristote sur l'Arbre à Bonheur

La Vision Eudémoniste pour atteindre le bonheur ?

Eudaimonia est un terme grec qui a fait l’objet de nombreuses recherches philosophiques depuis son introduction par Aristote il y a plus de deux mille ans. Souvent traduit par « bonheur » ou « épanouissant », l’eudaimonia est plus précisément comprise comme un état d’être dans lequel un individu réalise son potentiel et vit une vie pleine de sens et de but. Aristote croyait que la poursuite de l’eudaimonia devait être le but ultime de la vie humaine et ses idées continuent d’influencer la pensée philosophique à ce jour. Dans cet article, nous explorerons la conception eudémoniste d’Aristote et sa pertinence pour les discussions modernes sur le bien-être et le développement personnel.

Qu’est-ce que la vision eudémoniste

La vision eudémoniste est une perspective philosophique qui se concentre sur l’idée d’épanouissement ou de bien-être humain. Il est basé sur la conviction que le but ultime de l’existence humaine est de vivre une bonne vie, caractérisée par le bonheur, l’épanouissement et la croissance personnelle.

La vision eudémoniste est associée au philosophe grec Aristote, qui croyait que la clé pour vivre une bonne vie est de cultiver des vertus telles que le courage, la sagesse et la justice. Selon Aristote, la poursuite du bonheur n’est pas simplement une question de recherche de plaisir ou d’évitement de la douleur mais plutôt un processus continu de recherche de l’excellence et de réalisation de son plein potentiel en tant qu’être humain.

Dans les temps modernes, la vision eudémoniste a été adoptée par une variété d’écoles de pensées philosophiques et psychologiques, y compris la psychologie positive et la psychologie humaniste. Ces approches mettent l’accent sur l’importance de la croissance personnelle, de la réalisation de soi et de la poursuite d’objectifs significatifs en tant que composantes clés du bien-être humain.

Dans l’ensemble, la vision eudémoniste représente une approche holistique et optimiste de la vie qui se concentre sur la culture des qualités et des comportements qui mènent à un sentiment d’épanouissement et à plus de sérénité.

Et c’est quoi l’opposé de l’eudémonisme alors ?

La vision hédoniste, quant à elle, se concentre sur la poursuite du plaisir et l’évitement de la douleur comme but ultime de l’existence humaine. Selon ce point de vue, la clé pour vivre une bonne vie est de maximiser le plaisir et de minimiser la douleur, indépendamment d’autres considérations telles que la moralité, la croissance personnelle ou la responsabilité sociale.

L’hédonisme peut prendre différentes formes : l’hédonisme éthique (qui soutient que le plaisir est le seul bien intrinsèque), l’hédonisme psychologique (qui soutient que tout comportement humain est motivé par la poursuite du plaisir) ou encore l’hédonisme de style de vie (qui met l’accent sur l’importance du plaisir au quotidien).

Alors que la vision hédoniste peut offrir un certain type de gratification immédiate, elle a été critiquée pour sa myopie et son potentiel de nuisance. Les critiques soutiennent que la poursuite du plaisir peut conduire à des comportements autodestructeurs, à la corruption morale et à la désintégration sociale et qu’elle néglige des valeurs importantes telles que la croissance personnelle, le sens et la responsabilité sociale.

Voici des exemples de comportement hédoniste :

  • Consommation excessive d’alcool ou de drogues : la consommation d’alcool ou de drogues peut procurer un plaisir immédiat mais elle peut également entraîner une dépendance, des problèmes de santé et d’autres conséquences négatives.
  • Trop manger ou se livrer à des aliments malsains : Manger des aliments en trop grande quantité ou réconfortants peut procurer une sensation de plaisir immédiat mais temporaire. Cela peut également entraîner une prise de poids et des problèmes de santé entre autres conséquences négatives.
  • Adopter des comportements à risque ou impulsifs : Prendre des risques ou adopter des comportements impulsifs peut procurer un sentiment d’excitation ou de frisson mais cela peut également entraîner des blessures, des problèmes juridiques ou plus grave encore.
  • S’engager dans des relations sexuelles occasionnelles ou un comportement de promiscuité : L’activité sexuelle est agréable mais s’engager dans un comportement occasionnel ou de promiscuité peut entraîner une grossesse non désirée, des infections sexuellement transmissibles et/ou des dommages émotionnels.
  • Dépenser trop ou se livrer à des achats impulsifs : L’achat impulsif, voir compulsif, peut donner un sentiment de statut ou de plaisir immédiat mais cela peut également entraîner des problèmes financiers, des dettes et est souvent le signe d’un déséquilibre émotionnel.

Ce ne sont là que quelques exemples de comportements hédonistes. Bien qu’il n’y ait rien de mal en soi à rechercher le plaisir ou la jouissance, il est important de considérer les conséquences potentielles de nos actions et de rechercher un équilibre entre la gratification immédiate et le bien-être à long terme.

Comment mettre en application l’eudémonisme ?

Appliquer la vision eudémoniste à ta vie implique de faire un effort conscient pour cultiver des vertus et des comportements qui favorisent la croissance personnelle, le bien-être et un sentiment d’épanouissement.

En incorporant ces quelques pratiques dans ta vie, tu peux commencer à vivre selon une vision eudémoniste :

  • Identifie tes valeurs et tes objectifs : Pour vivre une bonne vie, il est nécessaire d’avoir une idée claire de ce que tu apprécies et de ce que tu veux réaliser. Passe du temps à réfléchir sur tes valeurs, tes intérêts et tes aspirations. Fixe toi des objectifs spécifiques et significatifs qui correspondent à ceux-ci.
  • Cultive les vertus importantes pour toi : Les vertus sont des qualités de caractère qui favorisent un comportement moral et éthique. Des exemples de vertus incluent la gentillesse, l’honnêteté, le courage et la sagesse. Identifie les vertus qui sont les plus importantes pour toi et fais un effort conscient pour les pratiquer plus dans ta vie quotidienne.
  • Concentre toi sur ta croissance personnelle : la vision eudémoniste met l’accent sur l’importance de la croissance personnelle et de l’amélioration de soi. Réserve du temps chaque jour pour participer à des activités qui te mettent au défi et t’aident à développer de nouvelles compétences et connaissances (comme tu es en train de le faire en lisant cet article 😉 )
  • Pratique la gratitude : La gratitude est la pratique consistant à se concentrer sur les bonnes choses de ta vie et à les apprécier. Cultiver la gratitude va t’aider à te sentir plus positif et satisfait, même dans les moments difficiles. Prend l’habitude d’exprimer ta gratitude pour les personnes, les expériences et les choses qui t’apportent joie et épanouissement.
  • Établir des relations positives : La connexion humaine est un élément clé du bien-être. Concentres-toi sur l’établissement de relations positives avec les personnes qui partagent ta vie et contribue activement à renforcer et approfondir ces liens au fil du temps.
  • Trouver un sens et un but : La vision eudémoniste met l’accent sur l’importance de trouver un sens et un but dans ta vie. Identifie les activités, les causes ou les recherches qui donnent un sens à ta vie et consacre leur du temps quotidiennement.

Ce ne sont là que quelques exemples de comportements eudémoniques. La principale différence entre les comportements hédonistes et eudémoniques est que ces derniers sont axés sur le bien-être à long terme, la croissance personnelle et le sens, plutôt que sur le simple plaisir immédiat.

Conclusion

Tu l’auras compris, j’ai moi-même une préférence pour la philosophie eudémoniste. Il est certain que la recherche du plaisir de chaque instant est tentante car, physiologiquement, notre cerveau nous accorde une décharge de dopamine pour nous récompenser de nos « bonnes actions » et nous inciter à recommencer. Mais cela était vraiment pertinent quand on vivait dans des conditions extrêmes car cela permettait notre survie. Aujourd’hui, dans le confort de nos sociétés modernes, le plaisir instantané est tellement à portée de main (sucre, alcool, porno, jeux, réseaux sociaux…) que pratiquer une vision édoniste est suicidaire et de nombreuses études le démontrent. De plus, cela se fait très souvent au détriment de nos relations aux autres. C’est vraiment contre productif puisque la première source de bonheur, c’est justement notre lien avec les autres (pour tout savoir, lis le guide Les 14 Habitudes Incontournables des Gens vraiment Heureux).
Poursuivre ma croissance personnelle et l’amélioration de soi, établir des relations significatives avec les autres, m’engager au service des autres, poursuivre des objectifs de travail qui font sens pour moi, me relier à quelque chose de plus grand que moi, sont des éléments qui m’inspirent pour vivre une vie plus épanouie et plus heureuse.
Et toi ? Quelle vision préfères-tu ? Et comment la mets-tu en pratique dans ta vie ? Partage en commentaire ton avis et ce que tu penses de cet article, je serai ravie de le connaître !

Sources

Si tu as aimé cet article et que tu penses qu'il peut être utile à quelqu'un, sens-toi libre de le partager ! :)